Saint-Valentin, fête catholique ou païenne?

Dîn Wa Dunia | 13 février 2018 à 17 h 03 min | Mis à jour 13 février 2018

Saint-Valentin, fête catholique ou païenne?
Publicité

Si beaucoup d’amoureux prennent plaisir à la célébrer, peu connaissent la véritable origine de la Saint-Valentin. Il faut dire que sa genèse est controversée.

 

La thèse la plus répandue fait remonter son origine à la Rome antique. Fixée à la date du 14 février par décret du pape Gelase 1er en l’an 495, la Saint-Valentin se voulait un hommage à Valentin de Rome, prêtre martyrisé dans la deuxième moitié du 3ème siècle, sous l’empereur Claude II. Accusé de blasphème contre les dieux du panthéon romain puis de prosélytisme après les conversions au christianisme suscitées par la guérison d’une jeune aveugle (fille adoptive du juge Astérius), il est torturé avant d’être décapité le 14 février 268. Canonisé en l’honneur de son sacrifice pour l’amour de Jésus, il devient le saint patron des fiancés.

 

D’autres sources expliquent que la Saint-Valentin aurait ainsi été instituée en 494 par Gélase 1er pour contrer les Lupercales, fête païenne dédiée à Faunus, dieu des bergers et des troupeaux, et à Junon, protectrice des femmes et du mariage romain. Pendant trois jours, du 13 au 15 février, on y priait les divinités pour un mariage fécond et heureux. Pour cela, on sacrifiait un bouc à la grotte de Lupercal puis des hommes à moitié dévêtus couraient derrière les femmes souhaitant avoir un enfant dans l’année, les frappant avec des lanières de peau du bouc immolé, censées en faire des épouses fertiles.

 

Deux versions réfutées par certains historiens, qui affirment que « la fête des amoureux » n’a commencé à être célébrée en tant que telle qu’à partir du 14ème siècle, en Grande-Bretagne catholique. On pensait alors que la période d’accouplement des oiseaux débutait le 14 février et que les amoureux se devaient pareillement de faire leur déclaration à l’approche de la belle saison. S’étendant peu à peu au reste du continent européen, la Saint-Valentin se développe comme fête commerciale dans l’Amérique du 19ème siècle. Rayée du calendrier liturgique romain en 1969 par le pape Paul VI, elle devient dès lors une célébration laïque. Et l’occasion pour les amoureux du monde entier d’échanger cadeaux et mots doux.

Commentaires