Israël donne 14 jours au directeur de HRW pour quitter le pays

Dîn Wa Dunia | 10 mai 2018 à 15 h 08 min | Mis à jour 10 mai 2018

Israël donne 14 jours au directeur de HRW pour quitter le pays
© MOMANI/GETTY IMAGES
Publicité

Le directeur de Human Rights Watch (HRW) en Israël et dans les Territoires palestiniens, Omar Shakir, a dénoncé mercredi la pression des autorités israéliennes sur l’ONG. Celles-ci l’accusent de « soutenir le boycott d’Israël » et lui donnent 14 jours pour quitter le pays. Le ministère israélien de l’Intérieur a annoncé mettre fin au permis de séjour d’Omar Shakir, ressortissant américain, qu’il soupçonne d’être « depuis des années un militant du BDS soutenant le boycott d’Israël de manière active ». Ce que celui-ci réfute.

 

Le BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions), bête noire de l’Etat hébreu, est une campagne globale de boycott économique, culturel ou scientifique d’Israël, destinée à obtenir la fin de l’occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens. Israël accuse le mouvement d’antisémitisme et combat farouchement le boycott comme une menace stratégique attentant à sa légitimité. « En réalité, on cherche à museler HRW et à faire taire les critiques contre le piètre bilan d’Israël en matière de droits de l’Homme », a affirmé Omar Shakir. Israël contrôle tous les accès aux Territoires palestiniens, sauf la frontière égyptienne avec la bande de Gaza, fermée en quasi-permanence.

 

Pour Amnesty International, la décision d’expulsion d’Omar Shakir « est un signe supplémentaire et alarmant de l’intolérance grandissante (d’Israël) à l’égard de ceux qui le critiquent ».

Commentaires