Publicité

Ils attendent le « Mahdi », ils sont condamnés pour « offense à l’islam »

Dîn Wa Dunia | 13 juin 2018 à 15 h 56 min | Mis à jour 13 juin 2018

Ils attendent le « Mahdi », ils sont condamnés pour « offense à l’islam »
© DR
Publicité

Les sentences ont été prononcées ce mardi par un tribunal situé à Akbou, une petite ville de Kabylie. Arrêtés voici plusieurs mois, trois membres de la communauté ahmadie ont écopé de six mois de prison avec sursis, alors que trois autres ont été acquittés. Mais deux Ahmadis, actuellement en fuite, ont été condamnés par contumace à deux ans de prison ferme.

Les membres de cette communauté messianique étaient poursuivis pour « offense à l’Islam », « création d’association sans agrément » et « collecte de fonds sans autorisation ». Depuis quelques mois, une véritable cabale est menée contre cette communauté en Algérie, traditionnellement malékite. Le ministre algérien des Affaires religieuses n’a d’ailleurs pas hésité à justifier l’attitude des autorités en qualifiant les Ahmadis de « secte » désirant entrainer les Algériens dans un nouveau « printemps arabe ».

Plusieurs médias algériens avancent un nombre de 300 incarcérations dans les rangs des Ahmadis depuis 2016. L’ONG Amnesty International déplore, de son côté, cette répression « contre les membres [d’un] mouvement religieux minoritaire », pointant du doigt « le renforcement des restrictions à la liberté d’expression dans le pays ».

Commentaires